All for Joomla All for Webmasters

Cursus Maïeutique

Pour exercer la profession médicale de sage-femme, il faut obtenir le diplôme d’état de sage-femme. Ces études durent 5 ans et s’organisent en 2 cycles, intégrant formation et professionnalisation.

Le premier cycle universitaire (L1-L2-L3), dont la première année commune des études de santé (PACES), correspond à la 1ère année de licence Maïeutique (L1) dure 3 ans. Ce 1er cycle de formation apporte essentiellement le socle de connaissances théoriques et cliniques nécessaire pour l’entrée en Master.

Le second cycle universitaire (M1-M2) qui dure 2 ans, s’appuie sur l’acquisition d’une formation approfondie en sciences maïeutiques et assure la professionnalisation nécessaire à l’exercice du métier.

Les matières abordées pendant ces études sont diverses et variées et allies la médecine et  sciences sociales.

Une sage-femme se doit, suite à sa formation et à son expérience, remplir des champs de compétences, en effet elle est capable:

– Dès la puberté…et bien plus après, une sage-femme assure la prescription de la contraception et le suivi gynécologique de prévention chez la femme en bonne santé tout au long de sa vie. De consultation en consultation, vous pourrez aborder avec elle toute question concernant la sexualité, la contraception, les infections sexuellement transmissibles. La sage-femme réalise un examen clinique et procède à des dépistages (frottis du col, examen des seins…). La sage-femme informe les femmes et les couples sur les comportements à risque qui peuvent nuire à leur santé ou à celle de leur enfant.

Elles peuvent vous prendre en charge et vous accompagner, en lien avec des spécialistes.

– De réaliser le suivi de la grossesse et de l’accouchement : avec la réalisation de la déclaration de naissance, les consultations mensuelles, les échographies. Elle accompagne également la femme et le couple tout au long de la grossesse. Elle se doit d’être capable de réaliser la réanimation du nouveau-né.

– De mener la prise en charge de la mère et du nouveau-né. Ce suivi peut être réalisé au domicile ou en cabinet et comprend l’examen clinique de la maman, l’accompagnement de l’allaitement et la surveillance du bon développement du nouveau-né. Elle réalise également l’examen postnatal de la mère dans les 2 mois qui suivent la naissance. Elle peut pratiquer également la rééducation périnéale, dans les semaines qui suivent l’accouchement mais aussi à distance de celui-ci.

– De pratiquer des vaccinations. La sage-femme pratique des vaccinations chez les femmes et les nouveau-nés. Elle peut désormais aussi vacciner l’entourage de votre bébé afin de le protéger de certaines maladies infectieuses.

– De réaliser les interruptions volontaires de grossesse médicamenteuses.

Une sage-femme doit savoir se tenir à jour des données scientifiques actuelles. Elles peuvent s’inscrire à des formations, participer à des colloques et peuvent préparer des diplôme universitaires (ex : DESU suivi gynécologique de prévention et consultation de contraception).

En cours de carrière une sage-femme peut accéder à d’autres professions médicales ou paramédicales : en se présentant à des concours afin d’élargir leurs compétences (ex : cadre et enseignant en sciences technique médico-sociales), soit en utilisant le jeu des équivalences de diplôme (ex : DE de puéricultrice…).

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *